La situation avait-elle été anticipée ?

Probablement. Il semble que les marchés comme les Asset managers partagent ce point de vue en regardant les faibles mouvements de marché de ces derniers jours.
Un comportement de vigilance reste néanmoins nécessaire. Mais, il n’existe pour l’instant aucun signe perceptible de mouvements de grande ampleur pouvant impacter la baisse de la valorisation des portefeuilles.

Horizon 2017

Nos regards se portent sur 2017 avec la prise de fonction du 45eme Président des Etats-Unis.
Selon certains observateurs, l’application stricto-sensu de son programme pourrait engendrer une récession économique sans précédent. Plusieurs facteurs semblent pourtant limiter la transformation en actes et mesures des déclarations de campagne :

- Le ton du discours d’après vote a été beaucoup plus modéré que les discours de campagne.
- Rappelons que le principe même de démocratie définit l’existence de nombreux contre-pouvoirs influents. Ils représentent des garde-fous efficaces contre toutes mesures outrancières et préjudiciables au pays.
- Le poids du secteur économique privé est prépondérant au sein de l’économie américaine. L’influence du pouvoir central sur l’économie en est donc réduit. Nous pouvons voir d’ailleurs d’un œil positif son projet de campagne visant à enclencher une politique de rénovation et de développement des infrastructures du pays.
- La Réserve fédérale américaine, présidée par Janet Yellen, est farouchement accrochée à son indépendance. Son action a une influence considérable sur l’économie comme nous avons pu l’observer ces dernières années.
- Historiquement, la confrontation avec la réalité du pouvoir et ses contraintes a souvent réduit les ambitions les plus fortes comme l’a démontré Alexis Tsipras qui a fini par se rallier à la pression internationale contre toute attente.
- A contrario, l’alignement politique républicain entre le Sénat, la Chambre de Représentants et le Président ne s’est plus produit depuis les années 30. Cette situation favorise le vote de  réformes d’envergure.

La mise en œuvre complète du programme de campagne étant peu probable, nous pouvons et devons néanmoins rester optimistes sur ce sujet. Cela ne nous empêchera pas de rester très vigilant durant l’année 2017, tant pour  protéger que pour saisir des opportunités de valorisation.

Vincent Couroyer
Président du groupement Magnacarta

 

Le présent document est un avis diffusé par Magnacarta. Il n’est que le reflet d’une opinion et ne saurait constituer un conseil de leur part ou de celle de Magnacarta. Leur responsabilité ne saurait donc être engagée à quelque titre que ce soit. Il est rappelé que pour tout investissement il est recommandé de se rapprocher de son conseiller habituel.